soutien-gorge sans bretelles

Soutien-gorge sans bretelles : comment bien le mettre ?

Accessoire de beauté chez les femmes, mais très indispensable, le soutien-gorge n’est pas si aisé à porter. La tâche devient difficile quand il s’agit du soutien-gorge sans bretelles (ce sont les bandes qui retiennent aux épaules certains vêtements ou sous-vêtements). Pourtant, il a été toujours tendance de faire croire qu’on met aussi simplement que possible cet accessoire de beauté. Pour éviter quelques désagréments, voire même quelques soucis sanitaires, voici quelques conseils à suivre pour bien mettre un soutien-gorge sans bretelles.

Pourquoi un soutien-gorge sans bretelles ?

On retrouve traditionnellement sur le marché deux types de soutiens-gorges : l’un avec des bretelles et l’autre sans bretelles. On peut se demander alors pourquoi choisir le second quand bien même le premier se met aisément, puisqu’il faut mettre ses bras dans les bretelles situées à chaque côté du soutien-gorge, et le tour est joué. Les avantages sont multiples : ce type d’accessoire de beauté s’accorde sur toutes les tenues estivales, les vêtements sexy et autres habits laissant généralement les épaules nues.

Choisir la taille de soutien-gorge qui convient !

Convaincue des avantages qu’offre le soutien-gorge sans bretelles, il importe de savoir que pour bien de raisons, il faut veiller à la taille du soutien-gorge. Votre santé et votre conditionnement physique en dépendent grandement. C’est une étape décisive puisqu’on ne peut bien mettre qu’un soutien-gorge bien choisi. Un soutien-gorge mal choisi (trop petit ou au contraire trop grand) détruit votre look. D’un autre côté, il peut nuire à votre santé en vous causant quelques douleurs au niveau du cou ou en provoquant une forte pression sur votre gorge ! Qu’est-ce que c’est désagréable !

soutien-gorge

Utiliser le procédé scoop and swoop !

En quoi consiste cette technique anglaise ? En premier lieu, il vous faut mettre le sein entier dans le soutien-gorge. Pour ce faire, il est de coutume de se pencher vers l’avant de sorte que les seins se découlent du reste de la poitrine. Ensuite, il faut « ramasser » les seins avec le soutien-gorge tenu des deux côtés par vos deux mains. Il faut attraper après le soutien-gorge sous ses aisselles tout en veillant à ce que la graisse qui se trouve généralement sous les aisselles après le port des soutiens-gorges soit logée dans le soutien. Cette partie fait également corps avec les seins, et il faut donc la couvrir.

En second lieu, il faut agrafer le soutien-gorge. Les agrafes, par 2 voire 3 de façon générale, se trouvent à l’arrière des deux côtés (gauche et droit) du soutien-gorge. Et par ailleurs, elles sont dotées d’un système de réglage pour serrer ou desserrer le soutien-gorge. À ce niveau, il est pragmatique d’utiliser les agrafes les plus proches au début. Avec le temps, le soutien-gorge s’élargissant, les autres agrafes vont venir à la rescousse de votre poitrine. Selon les estimations, le soutien-gorge, lors des usages, se relâche de 7 à 8 centimètres à peu près. Préférez donc au début les agrafes situées aux confins du soutien-gorge.

En troisième, et c’est le dernier point, il faut ajuster le soutien-gorge. L’objectif, c’est de bien placer, de bien maintenir vos seins et vous mettre à l’aise. Pour réussir cette étape, il faut vous relever si au moment d’agrafer le soutien-gorge, vous ne l’avez pas fait.

Pour garder assez longtemps l’élasticité du soutien-gorge, il faut éviter de le porter deux jours d’affilée. Prenez l’habitude d’alterner plusieurs soutien-gorges !



L’article " Soutien-gorge sans bretelles : comment bien le mettre ? " n’a pas encore eu de commentaire !

Soyez le premier à écrire un commentaire à cet article !


Voudriez-vous écrie un commentaire ?

Votre adresse mail ne sera pas diffusé sur la page.

A propos | Contact | Proposer un article | Publicité | Crédits | Mentions légales | Plan du site
Tous droits réservés : BMB © 2018 - 2019 - Reproduction interdite sans autorisation