autobronzant

Comment ça marche un autobronzant ?

Obtenir un magnifique bronzage sans nécessairement exposer sa peau au soleil, c’est bien possible. C’est curieux, mais les autobronzants produisent des résultats vraiment incroyables. Comment fonctionnent ces produits ? Nous allons vous expliquer cela dans les détails.

Ce qu’il faut savoir sur votre peau

Notre peau est composée de trois différentes couches. Complètement au fond, il y a l’hypoderme qui contient le tissu adipeux. Ensuite le derme qui est la deuxième couche, et en même temps, le siège des glandes sudorales, des glandes sébacées et des follicules pileux. Il ne fait que 2 mm d’épaisseur. Enfin, à la surface de la peau, il y a l’épiderme. Et c’est sur l’épiderme que l’autobronzant agira.

Puisque sur notre blog de beauté, nous accordons de la valeur au partage de l’information utile, nous vous parlerons brièvement de l’épiderme. Après, vous allez mieux comprendre le fonctionnement de l’autobronzant.

L’autobronzant et l’épiderme

jambe

Extrêmement fin (entre 0,05 mm et 0,1mm), l’épiderme est composé de quatre autres couches. La première couche, la couche basale, est composée des cellules naissantes. La deuxième couche, la couche épineuse, est composée des jeunes cellules. La troisième couche, la couche granuleuse, est composée des cellules adultes. Enfin la quatrième et dernière couche, la couche cornée, est composée des cellules mortes.

Par desquamation, 40 grammes de ces cellules mortes tomberont chaque minute et seront remplacés par les autres.

En d’autres termes, la surface de votre peau est en réalité le domicile des cellules mortes. Mais avant de tomber, elles sont reliées entre elles par une substance intercellulaire qui constitue la barrière de la peau. Et si nous avons tenu à vous parler plus de l’épiderme, c’est parce que c’est sur ces cellules mortes que l’autobronzant va agir.

Zoom sur les composants des autobronzants

Comme vous le savez déjà, l’autobronzant est un produit artificiel qui, appliqué sur la peau, lui confère une teinte bronzée sur une certaine durée. En dépit du fait qu’on ait plusieurs types d’autobronzants aujourd’hui, la formule ne varie pas énormément.

Essentiellement, ces produits sont composés, entre autres, de la DHA qu’on connaît encore sous le nom de dihydroxyacétone, des hydrates de carbone et un dérivé de sucre.

De tous ces composants, c’est la DHA qui est le plus important. C’est lui le principe actif. L’auto-bronzage se réalise donc suite à une réaction chimique entre ce principe actif DHA et les acides aminés des cellules situées sur la couche cornée. Dès que cette fixation se produit, la couche cornée commence par brunir. C’est ce que l’on appelle la réaction de Maillard.

Point n’est donc besoin de vous dire que l’intensité d’un auto-bronzage dépend du taux de DHA contenu dans ce liquide. Ces taux varient en général entre 1 et 8 %. On choisira en fonction du teint naturel de sa peau.

Que se passe-t-il après l’application de l’autobronzant ?

Dès que vous appliquez l’autobronzant, il est possible, 6 heures plus tard, que vous sentiez que votre peau tiraille, ce qui peut être quelque peu inconfortable. Cela se produit généralement lorsque le produit ne contient pas des agents hydratants.

Dans de telles situations, que faut-il faire ? Il faut tout simplement appliquer de la crème hydratante sur votre corps et sur votre visage. Cela rendra votre teint plus éclatant et rallongera la durée de votre bronzage artificiel. Il faut, toutefois, veiller à appliquer la crème hydratante dans les 24 premières heures après le bronzage. Au cas contraire, elle n’aura pas d’effet.

En effet, c’est durant ces 24 heures que le bronzage prend effet. Pendant les trois premières heures, vous ne devez pas vous laver les mains, vous ne devez pas appliquer de fond de teint, de poudre, de blush, etc. Même pas la crème hydratante. Le but est de permettre une imprégnation uniforme et optimale.

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir un hâle discret, vous pourrez appliquer la crème autobronzante. Cela permet d’adoucir le bronzage. Si vous voulez, vous pouvez aussi mélanger l’autobronzant à la crème que vous utilisez habituellement.

Pour finir, n’oubliez pas que chaque autobronzant a ses particularités. On a des autobronzants en huile, des autobronzants avec hydratant, des autobronzants spécial visage, spécial jambes, etc. Il est aussi possible d’avoir des autobronzants en lingettes ou en gélules. Vous choisirez selon votre teint naturel et selon le type de bronzage.

Voilà, vous savez déjà tout ce qu’il faut savoir désormais.



L’article " Comment ça marche un autobronzant ? " n’a pas encore eu de commentaire !

Soyez le premier à écrire un commentaire à cet article !


Voudriez-vous écrie un commentaire ?

Votre adresse mail ne sera pas diffusé sur la page.

A propos | Contact | Proposer un article | Publicité | Crédits | Mentions légales | Plan du site
Tous droits réservés : BMB © 2018 - 2019 - Reproduction interdite sans autorisation