Tampons hygiéniques

Tampons hygiéniques : dangereux pour la santé ?

La plupart des femmes passent une bonne partie de leur vie à se demander quelle protection hygiénique choisir. Hélas, il existe aucune loi obligeant les marques de protections hygiéniques à fournir la composition de leur produits. Or, beaucoup de choses sont à prendre en compte pour choisir la bonne protection hygiénique.

En effet, il vous faut choisir la protection hygiénique qui sera adaptée à votre flux menstruel qu’il soit faible ou abondant mais également qui sera adaptée à vos allergies. Et en plus, il faut également penser à l’économie et à l’écologie.

Un travail qui demande au minimum de connaître son corps et la composition de sa protection hygiénique.

Les tampons hygiéniques jetables sont-ils dangereux ?

La composition des protections hygiéniques jetables.

Des tampons jetables parfois fabriqués à partir de fibres de plastique. En ce qui concerne les protections hygiéniques jetables, les polémiques ne sont pas récentes. D’autant plus pour les protections hygiéniques internes. Et la composition des tampons jetables ne fait pas exception, notamment pour sa supposée mise en cause dans la provocation du choc toxique qui touche de nombreuses femmes.

En effet, le syndrome du choc toxique n’est pas sans conséquence. C’est une maladie infectieuse liée à une souche particulière du staphylocoque dorée, qui délaisse les extrémités du corps pour soigner l’infection. Le choc toxique peut aller jusqu’à faire perdre une jambe par exemple s’il n’est pas pris en charge immédiatement. En 2015 la composition type du tampon jetable à été dévoilée aux utilisatrices.

Cette composition a révélé l’importante quantité de substances toxiques pour la santé des femmes. Par ailleurs, en 2018, l’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) trouve des traces de substances nocives dans la composition des tampons. Malheureusement même si l’expérience se renouvelle toujours et même en 2021, il n’existe toujours aucune loi qui oblige les marques à être transparentes sur la composition de leurs protections hygiéniques.

Suite à ces études on peut cependant affirmer que la plupart des tampons commercialisés contiennent les produits suivants :

  • Glyphosate : herbicide de Monsanto. Un produit phytosanitaire très polluant, reconnu comme dangereux et probable cancérigène par l’Organisation mondiale de la santé.
  • Du chlore : Les fibres par exemple de coton utilisées dans la conception des tampons subissent un traitement afin de rendre la protection plus esthétique. Les fabricants utilisent alors du chlore, produit irritant et dangereux pour l’environnement. Donc, même si les potentiels effets du chlore sur la santé n’ont pas encore été démontrés. Méfiez-vous néanmoins des tampons en “coton purifié”.
  • Des dioxines : Connues pour être des perturbateurs endocriniens impactant la fonction reproductive et hormonale.

Les tampons sont également composés de polyester, polypropylène, polyéthylène et de la rayonne, toutes des fibres dérivées du plastique. Sans compter le fait que certaines femmes sont allergiques aux tampons et que l’allergie ne se déclare pas toujours immédiatement.

Comme pour de nombreuses allergies, il s’agit en général d’une éruption cutanée rouge, douloureuse ou qui démange, mais au niveau des parties génitales.

tampon jetable

Les tampons écologiques sont-ils moins dangereux ?

Une composition plus saine.

Choisissez votre protection hygiénique en fonction de vos besoins.

En grande partie en raison de ces polémiques, de plus en plus de femmes optent pour les tampons bio. En effet, les tampons bio ne contiennent en théorie aucun produits chimiques et sont composés de coton végétal.

Toutefois, ils n’éliminent pas le risque de choc toxique : au contraire, des fibres plus espacées favorisent l’apparition d’un milieu de culture propice aux staphylocoques dorés. Le plus des tampons bio est que l’impact écologique est nettement moindre, puisqu’ils sont pour la plupart biodégradables, et recyclables. Cependant, les tampons bio coûtent plus cher que les tampons “classiques”, un luxe que tout le monde ne peut pas s’offrir.

La culotte menstruelle : une bonne alternative.

Ma délicate culotte vous propose une gamme de culottes menstruelles certifiées Oeko Tex 100. Cette certification vous garantie que les composants utilisés sont sains et ne provoquent aucune démangeaisons ni irritations. De plus, avec le port d’une protection hygiénique externe le risque de choc toxique est moindre. Sans compter le fait qu’économiquement la culotte menstruelle lavable vous revient nettement moins chère au cours de votre vie que les protections hygiéniques jetables.

D’ailleurs, la culotte menstruelle biodégradable pollue nettement moins que les tampons hygiéniques jetables, saviez-vous que les tampons jetables représentent environ 45 milliards de déchets par an à travers le monde ?



L’article " Tampons hygiéniques : dangereux pour la santé ? " n’a pas encore eu de commentaire !

Soyez le premier à écrire un commentaire à cet article !


Voudriez-vous écrie un commentaire ?

Votre adresse mail ne sera pas diffusé sur la page.

A propos | Contact | Proposer un article | Publicité | Crédits | Mentions légales | Plan du site
Tous droits réservés : BMB © 2018 - 2019 - Reproduction interdite sans autorisation