grossesse omega 3

La grossesse est sans contestation possible un des événements les plus marquants de la vie d’une femme. Donner la vie implique certes parfois des souffrances mais au bout de l’effort, c’est toujours la joie qui prédomine dans le cœur de la nouvelle maman. Pourtant, afin que tout se passe bien, il est indispensable de prendre soin de soi, notamment en matière d’alimentation. Voici donc un article traitant des risques d’une carence en oméga 3 pendant la grossesse. Détails.

Les oméga 3, des éléments essentiels du régime alimentaire

Les oméga 3 sont un groupe d’acides gras essentiels dont le corps a absolument besoin pour croître et se développer. Certains, comme l’EPA et le DHA, peuvent être synthétisés par l’organisme, mais toujours en quantité limitée, tandis que d’autres comme le ALA doivent nécessairement être apportés par l’alimentation car notre métabolisme ne permet pas de les fabriquer. Consommer des produits comme l’huile de krill par exemple est donc indispensable pour éviter la carence en oméga 3.

Il faut savoir que la majorité des individus d’aujourd’hui ne consomment pas suffisamment d’oméga 3. les risques sont alors multiples. Ces composés offrent notamment une triple protection contre les accidents vasculaires et ceci grâce à trois propriétés.

D’abord, ils permettent de fluidifier le sang et donc de limiter la formation de caillots sanguins. Ensuite, ils réduisent le nombre de triglycérides dans le sang et enfin, ils ont une action anti-inflammatoire qui préservent la bonne santé des artères.

Les risques d’une carence en oméga 3 pendant la grossesse

huile de krillPour les femmes en période de grossesse, l’approvisionnement en oméga 3 est encore plus nécessaire. En effet, il faut savoir que celles qui présentent une carence en oméga 3 ont près de 50% de chances d’accoucher prématurément contre 35% pour les autres. On estime que les oméga 3 pourraient augmenter la durée de la grossesse de 6 jours en moyenne, ce qui permet au nourrisson de venir au monde dans les meilleures conditions possibles.

Par ailleurs, le manque d’oméga 3 pourrait conduire à un vieillissement anormal des cellules souches neurales de l’enfant. Or, il s’agit précisément de ces cellules qui seront à l’origine de celles qui constitueront les neurones du cerveau de l’enfant.

Dans les cas les plus graves, on peut observer des retards de croissance, une anxiété chronique qui se manifestera à l’âge adulte ou encore un dysfonctionnement cérébral qui pourra prendre différentes formes.

Comment consommer des omégas 3 ?

On comprend donc pourquoi il est important de consommer suffisamment d’aliments adaptés pendant la grossesse pour éviter la carence en oméga 3. Pourtant, il est parfois difficile de trouver des aliments qui en contiennent suffisamment. Les huiles de colza, de lin ou de noix en sont riches mais difficiles à intégrer régulièrement dans l’alimentation. Les poissons gras aussi sont de bonnes sources d’oméga 3 mais ils restent chers à l’achat.

Une solution idéale consiste à utiliser l’huile de krill. Proposée par des sites comme huiledekrill.fr, ce nouveau complément alimentaire facile à ingérer ou à transporter partout avec vous est notamment connu pour aider les sportifs à sculpter leur corps, pour réduire les douleurs articulaires mais aussi et surtout pour sa capacité à préserver la santé cardio-vasculaire. Pour les futures mamans, c’est donc un outil idéal au service de leur bien-être et de la bonne santé de leur enfant !