La pratique du blanchiment dentaire se veut de plus en plus régulière chez bon nombre de personnes. Toutefois, il s’agit d’une procédure sur laquelle il convient de se renseigner avant de passer à l’action. Le blanchiment dentaire est-il risqué ? Découvrez ici l’essentiel à savoir à ce propos.

Blanchiment dentaire : c’est quoi ?

Le blanchiment dentaire désigne un procédé ayant pour but d’éclaircir la teinte des dents. Il faut dire que les raisons qui conduisent au recours à cette méthode sont diverses. Il peut s’agir d’une coloration superficielle ou profonde des dents, la gêne ou un simple désir d’améliorer son esthétique. Par ailleurs, ce type d’opération est généralement réalisée par un chirurgien-dentiste. Il vous est également possible de le faire à la maison ou dans un institut de beauté qui propose ce genre de services.

Blanchiment dentaire : une opération plus sûre avec la bonne technique

Il faut dire que de nombreuses personnes émettent des doutes quant au recours au blanchiment dentaire à cause d’éventuels risques. Notez que l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et produits de santé a relevé quelques problèmes. Les plus courants sont entre autres le développement d’une hypersensibilité dentaire, la fragilisation prématurée des dents, la recoloration rapide des dents et l’irritation des muqueuses. Cependant, il convient de préciser que ces divers problèmes surviennent lorsque le processus n’a pas été effectué selon les normes requises.

Chez le chirurgien-dentiste, le blanchiment des dents est réalisé au moyen d’un produit appelé « peroxyde d’hydrogène ». Il s’agit d’un agent qui est utilisé sous forme de gel et que le spécialiste applique sur vos dents en utilisant une gouttière. Selon la réaction de vos dents, l’opération peut être pratiquée en une seule fois ou en de multiples séances. Par ailleurs, le chirurgien-dentiste peut accompagner le traitement au produit chimique d’une exposition de vos dents à la lumière de lampes froides. En tant que professionnel, il est doté du savoir-faire nécessaire pour éclaircir vos dents sans leur créer des dommages.

Le blanchiment dentaire à la maison : ce qu’il en est !

Vous devez savoir qu’il est possible de réaliser un blanchiment dentaire à la maison avec le kit adapté. Les kits de blanchiment dentaire se présentent généralement sous forme de gouttières, de bandelettes ou de stylos. Il faut préciser que ces kits sont soumis à une réglementation et sont donc moins dosés en peroxyde d’hydrogène que les produits utilisés en cabinet.

Par ailleurs, certains spécialistes de l’hygiène dentaire et de l’esthétique vous proposent des kits de blanchiment dentaire composés de lampes à LED et de lingettes purifiantes. En optant pour ce genre de kits, vous épargnez à vos dents de nombreux risques et le traitement se montre très agréable. Vous pouvez également utiliser un dentifrice à action éclaircissante. Cette pâte abrasive s’attèle à polir progressivement et en douceur la surface de votre dent afin d’effacer les taches présentes.

Quelques contre-indications à respecter

Pour rester à l’abri des problèmes, il serait judicieux de respecter certaines contre-indications. Le blanchiment dentaire est fortement déconseillé aux enfants, aux adolescents, aux femmes enceintes et celles allaitantes. Il en est de même pour les personnes ayant des dents hypersensibles (sensibilité au froid notamment) ou qui présentent des caries. En outre, si vos dents présentent des lésions d’usure ou des obturations volumineuses, vous devez vous abstenir de recourir à ce traitement. Aussi, serait-il préférable de consulter votre dentiste avant de commencer tout traitement. Il saura vous apporter les conseils nécessaires et un suivi au besoin.