tendance parfum

La parfumerie est un art qui occupe une place toute particulière dans le cœur des Français. Certaines des plus grandes maisons au monde ont en effet leurs locaux dans la capitale parisienne et la France fait office de référence pour bien des créateurs au nez avisé. Mais le marché du parfum est aussi un secteur en crise depuis bien des années, qui n’a survécu que grâce aux parfums de niche. Mais à quoi correspondent-ils vraiment ? Et quelles sont les tendances sur le marché des parfums de niche ? Réponses.

Les parfums de niche, c’est quoi ?

Le désir de se parfumer est né il y a bien longtemps, dès les débuts de la civilisation humaine. Pour séduire, pour plaire ou pour convaincre, les fragrances extraites de la nature ont toujours été utilisées par les individus de par le monde. Mais avec l’industrialisation, c’est à une toute autre échelle qu’ont été produits les parfums. Et ce fut aussi un point de non-retour qui a peut-être écœuré les consommateurs. Au point qu’il y a quelques décennies, le marché du parfum est entré dans une crise existentielle profonde.

Pour retrouver son allant, le marché a dû se réinventer. Ce sont Serge Lutens et Annick Goutal, dans les années 80, qui ont proposé et lancé les premiers parfums de niche. Ceux-ci se caractérisent par l’utilisation de plus d’ingrédient naturels dans la composition, une production et une distribution plus limitées et un prix donc plus élevé. L’idée est ici de retrouver de la rareté et surtout de la qualité dans les fragrances proposées. Et parmi les experts, comme ceux de la Parfumerie de Megève, beaucoup disent que cette idée a tout simplement sauvé l’univers entier de la parfumerie. Mais alors, quelles sont les tendances sur le marché des parfums de niche ?

parfums de niche

Les tendances sur le marché des parfums de niche

2022 était une année très attendue pour tous les parfumeurs. En effet, c’est en juillet de cette année qu’avait lieu le retour du salon Esxence à Milan, événement international spécifiquement dédié à la parfumerie de niche. Après trois ans d’absence, le salon accueillait ainsi toutes les marques les plus emblématiques de la scène mondiale, des créateurs qui avaient apparemment eu le temps de peaufiner leurs idées, tant les originalités diffusaient leurs odeurs sur le salon !

Les tendances sur le marché des parfums de niche sont toujours à l’avant-garde. Et en juillet, ce sont les fleurs qui étaient à l’honneur, notamment les roses, avec « Rose d’Ardoise » d’Atelier Materi ou « Jardin des Avelines » de Bertrand Duchaufour, mais aussi le muguet par exemple avec « Eau Guillerette » d’Anatole Breton ou bien des bouquets solaires et salés avec « Avant et Après » d’Isabey.

Des parfums et des idées !

Par ailleurs, le retour à une vie normale après les divers confinements et couvre-feux qui nous ont été imposés ont réveillé l’envie de nature chez de nombreux créateurs. Les notes vertes et aquatiques sont donc largement présentes ici, comme dans le parfum « Il Solo Dentra » de Uermi, signé Pierre Guéros. De manière générale, la préférence pour des ingrédients naturels est très marquée, avec de nombreux flacons affichant des formules composées à 95% par ces éléments.

D’autre part, le mouvement « éco-friendly » d’aujourd’hui a également teinté les tendances du marché des parfums de niche. Packaging biodégradable, matériaux recyclables, alcool biologique sont ainsi très souvent mis en avant par les marques comme Obvious, Cherigan ou The Different Company. Si le parfum se doit d’être digne d’une tenue swag, il doit aussi épouser les problématiques de son époque !